lundi, 15 avril 2013 03:03

Dégénérecence maculaire liée à l'âge

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Icone d'une DMLALa dégénérecence maculaire liée à l’age ou DMLA est un processus de vieillissement des photorécepteurs de la rétine situés au niveau de la macula, région qui permet une vision centrale précise.

L’accumulation de photorecepteurs ayant dégénérés provoquent des amas jaunâtres sur la rétine appelés « drusens ». Seuls, ils déforment la macula et on parle de DMLA sèche.

A un stade plus avancé, l’altération de la structure de la rétine provoque l’apparition de nouveaux vaisseaux ou « néovaisseaux » n’ayant pas une paroi étanche comme les vaisseaux présents initialement au niveau de la rétine. Ces derniers fuient et provoquent des hémorragies et exsudats (amas de substances protéiques, lipidiques ou calciques) qui accentuent la déformation de la rétine. On parle alors de DMLA humide.

Symptomes

Aucun : lorsque les quelques drusens ne perturbent pas la fonction visuelle
Perte de la vision des contrastes : l’apparition de drusens diminue la sensibilité de la vision des contrastes.
Métamorphopsies : impression de déformations de l’image, à l’endroit où des drusens ou des complications liées aux néovaisseaux (hémorragies, exsudation) déforme la région centrale de la rétine : la macula. Le test d’Amsler est une grille de lignes perpendiculaires donnée au patient pour contrôler l’apparition de nouvelles déformations qui doivent être rapidement signalées à l’ophtalmologue.
Scotome : région de la rétine ne fonctionnant plus et provoquant une zone noire dans le champ de vision. Il peut survenir de manière aigu, par exemple lors de l’apparition d’une hémorragie soudaine, ou progressivement, lors de la cicatrisation d’une lésion rétinienne.
Baisse de la vision centrale : les drusens et les complications qui y sont liées provoquent une baisse de la vision centrale, car les lésions sont en général situées au niveau de la macula, région centrale de la rétine. La périphérie est généralement épargnée, et permet tout de même une vision périphérique. Une oeil atteint de DMLA garde malgré tout une vision sur les cotés et donc reste utile quelque soit l’acuité visuelle centrale.

Signes

Drusens: amas jaunatres visibles au fond de l'oeil, sur la macula, région centrale de la rétine.
Exsudats: amas de protéiques, lipidiques ou calciques résultant de la porosité des néovaisseaux.
Hémorragies: sang résultant de la fragilité des néovaisseaux.
Oedème maculaire: accumulation d'eau résultant de la porosité des néovaisseaux et déformant la macula. On le mesure quantitativement grâce à l'OCT.

L'animation suivante montre comment la DMLA affecte progressivement la vision. Cliquez sur le bouton droit puis "Lire" pour lancer l'animation.


Traitement préventif

Il est démontré qu’un régime alimentaire spécifique permet de prévenir l’apparition de drusens. Votre ophtalmologue vous répondra sur les détails de ce régime et une éventuelle supplémentation à y apporter.

Traitement médico-chirurgical

Plusieurs traitements sont actuellement utilisés. A la date de cet article, le traitement le plus utilisé est l’injection intra-vitréenne (dans le vitré) d’un médicament pour inhiber l’activité des néovaisseaux. Votre ophtalmologue vous répondra sur les différents traitements disponibles en fonction des lésions dûes à la DMLA.

Lu 4737 fois Dernière modification le lundi, 12 août 2013 17:06
Dégénérecence maculaire liée à l'âge - 4.8 out of 5 based on 4 votes
Mamisoa Andriantafika

Ophtalmologue spécialisé en chirurgie réfractive
Ancien Chef de service d'Ophtalmologie - Hôpitaux Iris-Sud, Bruxelles

plus.google.com/116594593807030944156/
Plus dans cette catégorie : « Le glaucome Décollement de rétine »
Connectez-vous pour commenter